Afrique de l’ouest: l’agriculture toujours source d’inquiétude, selon un cadre de la Cedeao

« Ce que nous constatons dans l’espace régional est que nous avons tous les moyens, toutes les ressources naturelles, mais malheureusement, pour le moment, l’agriculture n’a pas encore connu son essor », a regretté Jean de Dieu Somda, vice-président de la Commission de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao).

Selon le vice-président de la Cedeao, cité par le quotidien burkinabè Sidwaya (gouvernemental), « les statistiques montrent que la région dispose de 284 millions d’hectares de terres arables dont seulement 60 millions sont mises en valeur, soit 24,6% du potentiel ».

La réflexion pour booster l’agriculture au sein de la Cedeao, se tient au moment où la question de la sécurité alimentaire refait surface, avec les menaces de famines signalés dans plusieurs pays sahéliens dont le Niger, où selon certaines ONG, la moitié de la population pourrait être affectée.

Pourtant au lendemain de la grave crise alimentaire qu’avaient connu la quasi-totalité des pays d’Afrique de l’Ouest, plusieurs initiatives pour relancer l’agriculture avaient été annoncés, au Mali, au Burkina Faso et au Sénégal notamment.