Afrique de l’Ouest : les populations optent pour une limitation des mandats (étude)

Président Macky Sall (Sénégal), Alpha Condé (Guinée), Mahamadou Issoufou (Niger) et Alassane Ouattara (Côte d'Ivoire)/Photo montage/Ouestaf News 2019

En Afrique de l’Ouest, notamment au Sénégal, en Côte d’Ivoire et en Guinée, les populations ont un « attachement solide à la limitation des mandats présidentiels par la Constitution », indique une étude d’Afrobarometer publiée ce jeudi 26 novembre 2020.

« Aussi bien les Guinéens (76%) et les Ivoiriens (78%) que les Sénégalais (77%) soutiennent la limitation des mandats présidentiels par la constitution à un maximum de deux », précise le rapport intitulé : « Les institutions démocratiques ont-elles failli ?  Ivoiriens, Guinéens et Sénégalais à l’épreuve des troisièmes mandats qu’ils rejettent ».

Et selon Afrobarometer, de 2013 à 2019, cette position n’a jamais été en dessous de 75%, « soit trois quarts de la population en faveur de cette limitation ». Toutefois, en Côte d’Ivoire et en Guinée, les présidents en exercice se sont « arrangés » pour se présenter pour une troisième fois à la magistrature suprême. Ce qui a conduit à des violences post-électorales qui ont engendré plusieurs pertes en vie humaines dans ces deux pays.