Afrique : des banquiers s’inquiètent de l’annulation de la dette

L’annulation de la dette des pays africains n’est pas profitable, ont soutenu des banquiers africains, cités par Agence Ecofin.

«L’annulation de dette n’est pas utile parce que l’argent que vous devez est l’épargne de quelqu’un d’autre. Lorsque vous allez sur le marché pour emprunter de l’argent, le marché examine votre comportement actuel et passé», a déclaré Ade Ayeyemi, le directeur général du groupe Ecobank qui s’exprimait lors d’une conférence virtuelle, ce lundi 22 juin 2020.

Les initiatives d’annulation ou de suspension du service de la dette  inquiète non seulement les banquiers mais aussi les agences de notation. Après la suspension de paiement décidé par les investisseurs du club de Paris, la Chine a aussi récemment annoncé l’annulation de la dette concessionnelle de ses partenaires africains. Pour le PDG d’Equity Group Holdings, James Mwangi, « l’annulation de dette est une forme de défaut, et essentiellement, il fausse les marchés.»