Afrique : la dégradation de l’écosystème coûte 68 milliards de dollars

La dégradation de l’écosystème coûte annuellement au continent africain, 68 milliards de dollars et des pertes pouvant atteindre 6,6 millions de tonnes de récoltes potentielles, révèle un communiqué du Programme des Nations-Unies pour l’environnement (PNUE).

«Nous avons accompli des progrès grâce à la Conférence des ministérielle africaine sur l’environnement (CMAE) en prenant des mesures de réforme afin de promouvoir et de renforcer des actions novatrices d’assurer une utilisation durable du capital naturel de l’Afrique», a indiqué la directrice régionale du bureau Afrique d’Onu Environnement, cité par le document.

Ces chiffres établis lors de la 7è Session extraordinaire de la CMAE, qui se tient du 17 au 19 septembre 2018 à Nairobi (Kenya) indique également des pertes après récolte estimées à 48 milliards de dollars par an, souligne le document.