Afrique : La digitalisation de l’agriculture n’est qu’à 6% de son potentiel (rapport)

La « digitalisation pour l’agriculture » (D4Ag) actuellement en cours en Afrique ne représenterait qu’à peine 6% de son potentiel. Il ne s’agit, donc, que de «la partie émergée de l’iceberg», souligne le premier rapport du Centre technique pour l’agriculture et la coopération rurale ACP-UE (CTA) sur la digitalisation de l’agriculture africaine, publié le 22 juin 2019.

Le chiffre d’affaires annuel du digital agricole en Afrique sub-saharienne -drones, capteurs sur le terrain, mégadonnées, apprentissage automatique, etc. serait de 127 millions d’euros, alors que son marché «exploitable» serait de 2,3 milliards d’euros, note le rapport disponible sur le site web du CTA.

En 2019, 390 “solutions D4Ag” ont été recensées à travers le continent, ce qui peut paraître, a priori, faible mais considérable lorsqu’on note que 60% ont été lancés depuis trois ans seulement et 20% depuis 2018, soulignent les auteurs du rapport.