Afrique : le rapport Africa’s pulse expose la menace du surendettement

Dans plus des deux tiers des pays d’Afrique subsaharienne, la dette publique en pourcentage du PIB a augmenté de plus de 10 point, alors que dans un tiers des pays, elle s’accroissait de plus de 20 points, révèle l’édition 2018 du rapport Africa’s pulse.

«A partir de 2013, la dynamique d’évolution de la dette publique, ainsi que sa composition, ont radicalement changé », explique-t-on dans ce rapport annuellement publié par la Banque mondiale. Entre 2013 et 2016, la dette publique en Afrique subsaharienne est passée, en moyenne, de 37% à 56% du PIB, mentionne le document, consulté par Ouestafnews.

Au chapitre des facteurs explicatifs, l’Africa’s Pulse 2018, indique que la situation est due au fait, «les pays ont délaissé les sources traditionnelles de financement concessionnel pour se tourner vers le financement de marché et domestique». «Le nombre de pays d’Afrique subsaharienne exposés à un risque de surendettement, a plus que doublé entre 2013 et 2018 », renseigne aussi ce rapport.