Afrique subsaharienne : la banque mondiale baisse ses prévisions de croissance

La Banque mondiale a abaissé, ses prévisions de croissance économique pour l’Afrique subsaharienne à 2,7%, en 2018, contre une précédente estimation de 3,1%, en raison notamment de la croissance plus lente que prévu des grandes économies de la région.

«Le ralentissement de la reprise en Afrique subsaharienne s’explique par la lente expansion des trois plus grandes économies de la région, en l’occurrence le Nigeria, l’Angola et l’Afrique du Sud», a précisé l’institution dans un rapport publié le 03 octobre 2018.

«La baisse de la production de pétrole en Angola et au Nigeria a annulé l’effet de la hausse des prix du pétrole. En Afrique du Sud, la faible croissance de la consommation des ménages a été aggravée par une contraction du secteur de l’agriculture», explique la Banque mondiale.