Agriculture : le Ghana se met à l’engrais

Agriculture : le Ghana se met à l’engrais « La production d’engrais est un moyen stratégique pour nos agriculteurs d’asseoir la sécurité alimentaire », a affirmé le vice-président ghanéen John Dramani Mahama dont les propos sont rapportés par le site indien consulté par Ouestafnews.

Le responsable ghanéen, qui recevait une délégation du ministère indien des Industries chimiques, venue finaliser le projet, le vice -Président a expliqué qu’au fur et à mesure que la population augmente, le besoin se fait pressant d’augmenter la production agricole et l’utilisation de l’engrais est un des moyens d’y parvenir.

Le taux de croissance de la population Ghanéenne est de 1,97% pour une population totale de plus de 23,38 millions d’habitants, selon des données consultées par Ouestafnews sur le site spécialisé géopopulation.com.

Le secteur pétrolier ghanéen sera mis à contribution car selon le protocole d’accord signé entre les deux parties, l’énergie qui va servir de combustible pour l’usine d’engrais sera fournie par la plateforme pétrolière de « Jubilee Oil », située dans l’ouest du pays, zone où sera également implanté le projet.

Selon le ministre de l’agriculture ghanéen, Kwesi Ahwoi, le financement du projet proviendra des banques et des institutions financières des deux pays.

Le Ghana qui bénéficie d’une stabilité politique marquée par des alternances démocratiques au pouvoir et d’une économie en pleine progression et qui a débuté en décembre 2010 la commercialisation de son pétrole, attire de plus en plus d’investissements étrangers.

Selon une information publiée par l’Agence de presse ghanéenne (GNA, publique), une société américaine d’investissement, Intercontinental Development corporation (IDC), prévoit d’investir 1,5 milliards de dollars (729,6 milliards FCFA) sur le système de chemin de fer du pays pour décongestionner la circulation automobile dans la capitale, Accra.