Akon, polygame, soumis au silence sur son statut matrimonial

Lors d’une interview, le chanteur à succès qui en ce moment même est au sommet des hits en Europe, avait affirmé qu’il était « un polygame » avec trois femmes et qu’il pouvait «en prendre autant (de femmes) qu’il souhaitait".
Ces déclarations ont été jugées anormales et n’ont pas été appréciées à Universal, qui lui a interdit d’en parler davantage, selon la même source. Ceci, selon la vedette américano-sénégalaise, constitue une atteinte à la liberté d’expression et fait du Pays de la Liberté (les USA) une terre d’hypocrisie.
Après les propos sur sont statut matrimonial, "les choses ont commencé à s’enflammer et à affecter des gens qui n’ont rien à y voir", a déclaré le chanteur sur allhihop.com
Le chanteur affirme avoir accepté de suivre les injonctions de la maison de disque. J’ai dit « ok, pas de problème», a-t-il notamment déclaré.
"Je leur ai donné mon accord que je ne ferai pas beaucoup de tapage autour de la question (…) Malheureusement, c’est ça le monde dans lequel nous vivons. Les gens vous jugent selon vos croyances et selon vos convictions. C’est un pays libre, mais pas tout fait libre", s’est désolé le chanteur.
Dans le forum consacré à l’article sur Entertainment wise la première réaction d’un interntaute intimait au chanteur de rentrer dans sa brousse africaine s’il n’était pas heureux de son sort aux Etats unis.
Né aux Etats-unis de parents sénégalais, le rappeur a connu la prison avant de devenir une vedette du mouvement hip-hop.
Selon d’autres sources il est né au Sénégal mais a quitté ce pays dès l’âge de 7 ans pour les Etats unis.