Anniversaire de la journée du 15 mars 2005 organisée au Niger par la Coalition contre la vie chère (Communiqué)

On se rappelle que le 4 janvier 2005, l’Assemblée Nationale avait voté de la manière la plus hâtive, la loi de finance rectificative 2005 portant élargissement de la TVA de 19% sur les produits de première nécessité. Cette loi scélérate avait fait l’objet de promulgation le même jour par le Président de la République.

Après avoir interpellé les autorités sur les conséquences douloureuses de cette loi tant décriée par tous les Nigériens, devant leur refus obstiné, le mardi 15 mars 2005, à l’occasion de la Journée Mondiale des Consommateurs, des dizaines de milliers de nigériens, estimés à plus de 150.000 manifestants, sont sortis pour répondre à l’appel de la Coalition Équité /Qualité contre la vie chère au Niger en vue de contraindre le Gouvernement à abroger purement et simplement les mesures antisociales et impopulaires contenues dans la fameuse loi des finances rectificative 2005.

Cette journée historique mémorable restera à jamais gravée dans les annales des luttes sociales au Niger. Elle aura été une grande journée de mobilisation citoyenne, qui a révélé à n’en point douter la capacité réactive et militante de notre peuple.

Cette journée nationale d’éveil militant de notre peuple, qui coïncide avec la journée mondiale des consommateurs, intervient cette année à un moment où le peuple nigérien est confronté à des nouvelles épreuves notamment la situation alimentaire critique et la persistance de la cherté de la vie.

C’est pourquoi, nous saisissons la présente occasion de commémoration de la Journée Mondiale des Consommateurs pour demander au Gouvernement de prendre toutes les mesures idoines pour faire face à la situation et de mettre en place un mécanisme de contrôle et de lutte contre la spéculation sur les prix afin de mettre fin aux abus de tous les spéculateurs véreux, de même que l’élaboration et la mise en œuvre d’un plan de lutte contre la vie chère.

Dans cette perspective et au regard des nouveaux défis à relever, le Comité National de Coordination de la Coalition :

1. Demande aux opérateurs économiques véreux de renoncer à leurs abus spéculatifs et au Gouvernement de prendre toutes les mesures appropriées pour réprimer les comportements cupides de tous les spéculateurs ;

2. Lance un appel pressant à l’ensemble des citoyennes et des citoyens nigériens pour une mobilisation générale et permanente en vue d’obtenir des Autorités la prise en compte des aspirations légitimes du peuple à la bonne gouvernance démocratique, à la justice sociale et au bien être individuel et collectif, à l’équité dans la répartition des revenus nationaux et à la transparence dans la gestion des affaires publiques ;

3. Félicite tous les membres, qui n’ont ménagé ni leur temps, ni leur énergie, ni leur ressource, pour permettre à notre coalition de faire tout ce qu’elle a pu réaliser jusque là au bénéfice de tous les Nigériens et les encourage à persévérer davantage avec plus de détermination en vue de la réalisation de nos nobles objectifs ;

4. Rappelle à toutes et à tous, que la lutte contre la vie chère est intimement liée à la lutte citoyenne en cours pour le contrôle citoyen de l’action publique en vue de contraindre les Autorités à rendre compte de leur gestion et à respecter les aspirations du peuple au nom de qui, ils prétendent agir ;

5. Enfin, tient particulièrement, à remercier vivement et à faire une mention spéciale à tous les médias nationaux et internationaux et les encourage à persévérer dans leur noble travail sans lequel, l’écho de nos actions ne serait que de portée mineure.