Après la défaite de son équipe, l’entraîneur du Nigeria veut y encore y croire

Même si mathématiquement le Nigeria n’est pas encore éliminé, les analystes sportifs les plus sérieux affirment les chances du Nigeria de se qualifier sont devenues quasi-nulles.

« Nos chances ne sont pas importantes mais nous allons nous préparer par la meilleure des façons pour aborder et gagner cette dernière rencontre », a-t-il dit en conférence de presse, après le second match de son équipe perdu face à la Grèce dans la coupe du monde 2010.

Se disant fier de ses joueurs qui ont réussi une grosse performance même si elle ne s’est pas traduite sur le tableau d’affichage, il retient que l’équipe a beaucoup progressé par rapport au premier match.

En plus de devoir battre la Corée du Sud encore en course pour la qualification, les Super Eagles feront lors de leur dernière rencontre sans plusieurs de leurs titulaires dont Sani Kaïta, expulsé contre la Grèce.

Le football est étrange, a-t-il fini par lâcher laissant entendre que son équipe s’est fait battre par une sélection qui ne lui était pas supérieure.

« C’est aussi ça le football », a dit l’entraineur.

Pour se qualifier au second tour, il faudra au Nigeria non seulement battre la Corée du Sud mais aussi compter sur une défaite de la Grèce contre l’Argentine, déjà qualifiée au second tour avec ses deux victoires (1-0 contre le Nigeria et 4-1 contre la Corée du Sud).