Assemblée annuelles de la BAD : 1500 participants attendus à Dakar en mai prochain

Ces assises vont se tenir sous le thème de « l’Afrique face à la crise internationale : programme d’action », affirme un communiqué du gouvernement sénégalais transmis à Ouestafnews.
La BAD, créée en 1964 pour soutenir le développement du continent regroupe dans son capital la totalité des pays africains (à l’exception du Sahara Occidental, non reconnu par tous les Etats) ainsi qu’un certain nombre de membres non africains.
Selon le site web de la BAD, ces membres non africains, encore dits « membres non-régionaux » sont aujourd’hui au nombre de 24 : l’Arabie Saoudite, l’Argentine, l’Autriche, la Belgique, le Brésil, le Canada, la Chine, la Corée, le Danemark, l’Espagne, la Finlande, la France, l’Allemagne, l’Inde, l’Italie, le Japon, le Koweït, la Norvège, le Portugal, les Pays-Bas, la Suède, la Suisse, le Royaume Uni, et les Etats Unis d’Amérique.
Une possible adhésion de la Turquie comme nouveau pays membre non régional avait été annoncé il y un an environ par la BAD. En mars 2008, le conseil d’administration de la banque annonçait avoir approuvé cette adhésion de la Turquie et il ne restait plus qu’à la faire entériner par le Conseil des gouverneurs.
Ayant son siège à Abidjan, la BAD actuellement dirigée par l’ancien ministre rwandais des Finances Donald Kaberuka, s’était déplacée à Tunis de manière « provisoire » suite à l’éclatement en septembre 2002 de la crise en Côte d’Ivoire. L’institution est restée depuis dans la capitale tunisienne.