Athlétisme : la région 2 de la CAA décidé à lutter contre la fraude sur l’âge

« La fraude, c’est la tricherie et elle est bannie en sport et le développement de notre discipline passe par la mise sur pied d’un dispositif dissuasif mais aussi répressif », a affirmé Momar Mbaye par ailleurs, président de la Fédération sénégalaise d’athlétisme, qui s’exprimait devant la presse à Dakar.

Le Sénégal qui abrite les championnats d’Afrique cadets (16-17 ans) s’est déjà pourvu d’un ordinateur et d’un logiciel où sont enregistrés les données des athlètes ayant participé aux compétitions antérieures de la région.

Si on retrouve des athlètes ayant participé à nos compétitions antérieures avec une filiation différente, ils seront purement et simplement exclus et leurs fédérations sanctionnées, a-t-il annoncé appelant toutes les fédérations à faire de la lutte contre la fraude sur l’âge, une bataille commune.

Quelque 67 athlètes féminins et 69 athlètes masculins seront présents aux championnats d’Afrique des cadets dans 12 épreuves individuelles et un relais.
Ces compétitions sont qualificatives aux prochains jeux olympiques de la jeunesse prévus à Singapour en août prochain, selon les organisateurs.
Les participants proviennent de 14 pays d’Afrique de l’Ouest, tous membres de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest à l’exception de la Mauritanie.

Il s’agit de du Bénin, du Burkina-Faso, du Cap-Vert, de la Côte-d’Ivoire, de la Gambie, du Ghana, de la Guinée, de la Guinée-Bissau, du Mali, de la Mauritanie, du Niger, du Nigeria, du Sénégal et du Togo.