Autoroute sous régionale : Plus de 14 milliards pour les études de faisabilité


Par Ouestafnews

Lors de cette troisième rencontre, les experts ont également réduit la longueur totale de kilomètres de la phase 1 du projet qui passe ainsi de 4883 km à 4821 km.
Dans sa première phase, le réseau routier va s’étendre entre le Bénin, le Burkina, la Côte d’Ivoire, le Ghana, le Mali, le Niger, le Nigéria et le Togo.
Les contours de cette autoroute régionale ont été définis à Paris en marge du congrès mondial des routes.
Les ministres ouest-africains des infrastructures routières et chargés du projet de construction de l’autoroute régionale se sont rencontrés en janvier dernier à Ouagadougou. A cette occasion ils avaient réaffirmé leur adhésion à ce projet et leur engagement à contribuer à sa réalisation.
L’objectif final est de construire un réseau de 10.000 km reliant neuf pays de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO): Bénin, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Ghana, Mali, Niger, Nigeria, Sénégal et Togo.
Cette autoroute permettrait de faciliter le trafic entre ces pays, de réduire le coût des transports, d’accroître la compétitivité des économies de la sous-région et de renforcer l’intégration régionale.
La Banque mondiale (BM), la Banque islamique de développement (BID), le Fonds de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et la Banque ouest-africaine de développement (BOAD), seront sollicités pour le financement du projet dont la date de démarrage n’est pas encore annoncée