Banque mondiale : une nigériane vice-présidente

Mme Ezekwesili, actuelle ministre de l’Education dans le gouvernement du Nigeria, sera chargée à partir du 1-er mai prochain de diriger les opérations de la Banque mondiale en Afrique, rapportent les médias de son pays et la presse internationale.
Mme Ezekwesili a commencé sa carrière en tant qu’auditeur et consultant en management. Elle est membre fondateur de Transparency International dont elle était la directrice pour l’Afrique.
Au Nigeria, elle a été également assistante spéciale du président sur les questions de budget.
Dans sa version en ligne visitée par Ouestafnews, le quotidien nigérian This Day, la qualifie de femme compétente et rigoureuse et lui attribue de gros succès dans la réduction des coûts des marchés publics et dans l’amélioration de l’environnement des affaires dans le domaine minier.
Selon ce journal, la nouvelle vice-présidente s’est rendue à Washington pour "accepter" sa nomination.
Depuis juin dernier, Obiageli Ezekwesili, était le ministre nigérian de l’Education. A la tête de ce département, elle a eu comme mission de mener la réforme stratégique du secteur.
Titulaire d’un Master en droit international et diplomatie de l’Université de Lagos et d’un Master en administration publique de la Kennedy School of Government de la prestigieuse Université de Havard, la nouvelle vice-présidente n’auara pas la tâche facile. L’institution qu’elle va intégrer prête chaque année près de 4,7 milliards de dollars américains aux pays africains, mais ses politiques sur ce continent ainsi que ses modes d’intervention y sont généralement considérés comme désastreuses et restent très décriés par de larges franges de la population.