BCEAO : fin de mandat pour Damo Justin Baro, remplacé par Jean Baptiste Compaoré

M. Baro, qui a assuré un intérim d’environ 2 ans à la tête de la BCEAO après le départ en décembre 2005 du gouverneur Charles Konan Banny, avait retrouvé son poste de vice gouverneur avec l’arrivée de l’Ivoirien Philippe-Henri Dacouley-Tabley à la tête de la Banque.
Selon un communiqué de la BCEAO transmis à Ouestafnews, le Conseil d’administration qui s’est tenu le 26 septembre à Bamako, n’a pas renouvelé le mandat de M. Baro qui, après le départ de M. Banny, avait été cité parmi les candidats potentiels à la succession de ce dernier.
Mais la Côte d’Ivoire arguant d’un accord non écrit et de son « poids » dans l’économie de la sous-région, avait revendiqué le poste pour un de ses nationaux, ce qu’elle finira par obtenir.
Lors de la même réunion tenue à Bamako, un autre vice-gouverneur Ali Badjo Gamatie a vu lui son mandat de 5 ans être renouvelé.
La BCEAO sert d’institut d’émission monétaire aux huit états membres de l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA) : Bénin, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Guinée Bissau, Mali, Niger, Sénégal et Togo.