Bénin :la filière coton se révèle un gouffre à milliards

« Les crises successives dans la filière coton se sont soldées par des dettes et pertes financières évaluées (entre) 2000 à 2006 à 46 milliards 646 millions FCFA », a affirmé devant les députés Justin Adanmayi, ministre de l’Environnement, parlant au nom de son collègue de l’Agriculture.

Une « baisse régulière a été constatée au cours des campagnes 2001-2002 et 2003-2004 », a dit le ministre ajoutant qu’une «baisse drastique est intervenue au cours de la campagne 2005-2006».

Avant cette crise de son secteur cotonnier, entamée au début de la décennie en cours, le Bénin était l’un des meilleurs producteurs de coton de la sous région ouest africaine devant le Mali et le Burkina Faso avec environ 400.000 tonnes de coton par an.

Aujourd’hui, la production atteint à peine les 200.000 tonnes.

Hormis les contraintes internes, la filière fait également face à un « contexte international » difficile, marqué notamment par « la baisse tendancielle des cours de la fibre ».

A côté de cela les producteurs de coton africain, de manière général, doivent faire face à une rude concurrence de la part des fermiers américains qui bénéficient d’importantes subventions de leur gouvernement.

D’ailleurs, une bataille portant sur la légalité de ces subventions oppose depuis des années les pays ouest africains producteurs de coton et les Etats-Unis au niveau de l’Organisation mondiale du commerce.