Bientôt des voitures « made in Mali » sur le marché ouest africain

La première pierre de cette usine d’assemblage a été posée samedi 15 janvier 2011 par le président Amadou Toumani Touré à Banankoro, un village situé à une trentaine de kilomètres de Bamako, selon le quotidien gouvernemental malien l’Essor.

L’usine de montage est le résultat d’une « collaboration entre le groupe Wad Motors (distributeur de véhicules basé au Mali) et la société Youngsan en partenariat avec le groupe Hyundai », selon la même source. Une filiale malienne dénommée Wad Youngsan Industrie S.A, employant une centaine de personnes sera chargée d’exécuter le projet.

« Notre ambition est de rendre le véhicule accessible à tous les Maliens, en participant au renouvellement du parc auto, tout en répondant aux besoins de la sous-région », a expliqué Tidiani M’Bodge, le vice-président de Wad Youngsan Industrie S.A cité par l’Essor.

L’usine a coûté un investissement de 7 milliards de CFA, selon ces promoteurs.