Bientôt une académie de l’E-gouvernance en Afrique de l’ouest


Par Ouestafnews

Des représentants du Libéria, du Sénégal, du Niger, du Nigeria, d’institutions onusiennes, de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO), entre autres, se sont réunis à Accra du 16 au 18 avril pour discuter de la mise en place de la première académie de l’E-gouvernance en Afrique, indique un communiqué parvenu à Ouestafnews.
L’objectif de la rencontre, organisée par l’Open Society Initiative for West Africa (OSIWA), était de promouvoir une meilleure appropriation de l’académie de la e-gouvernance et de la validation du concept par les partenaires.
L’Académie africaine de l’E-gouvernance, qui sera une entité autonome, une organisation internationale indépendante, sera une chambre de compensation et un programme régional pour la gestion des informations électroniques, expliquent les initiateurs. Elle va promouvoir le partage de connaissances, les expériences et les meilleures pratiques à travers l’Afrique et soutenir le renforcement des capacités et le partenariat parmi les Etats membres.
Elle va contribuer au renforcement et au transfert de connaissances concernant l’E-gouvernance, qui inclut la démocratie.
Son premier centre d’intérêt sera les pays de la CEDEAO. A long terme, tout en maintenant sa mission de transfert de connaissances sur le continent, l’académie devra être une institution leader dans le domaine de l’E-gouvernance.
Elle devra s’acquitter de sa mission à travers la formation, la recherche, la consultance, la mise en place de réseau et la facilitation d’échange d’expériences. Ses cibles seront les décideurs politiques de haut niveau, les spécialistes des TIC, le secteur privé, les universitaires, les medias, les acteurs de la société civile et les chercheurs dans le domaine de l’E-gouvernance.