Bons points au Ghana, Bénin, Mali et Sénégal, mais le « monopole » du pouvoir pose problème


Par Ouestafnews

De manière générale en Afrique de l’Ouest et du Centre « la démocratie et l’économie de marché demeurent à un niveau bas », affirme la Fondation Bertelsmann dans un document transmis à Ouestafnews.
Ce constat fait suite au classement établi à partir d’un « indice de transformation » concernant 125 pays en « voie de transformation » soumis à une étude comparative.
« Selon cette étude, les déficits politiques de la région (Afrique de l’Ouest et du centre) sont nettement moins marqués que les déficits économiques, les Etats de l’Afrique centrale étant eux-mêmes en retard par rapport à ceux de l’Afrique occidentale », souligne le texte.
« Le Ghana, le Mali, le Bénin et le Sénégal sont en tête de liste, même s’il y a surtout des déficiences dans les domaines du monopole du pouvoir et de l’Etat de droit ainsi que dans celui de l’intégration politique et sociale », affirment les auteurs de l’étude avant de souligner que « dans le groupe des démocraties fortement déficitaires comme le Niger, le Burkina Faso ou le Sierra Leone, il y a une nouveauté : le Libéria a pu, grâce à l’organisation d’élections, améliorer son statut. Mais la situation politique reste fragile.»
Même les progrès économiques vantés par les Etats "modèles" qui affichent des taux de croissance économique assez solide, ne sont en réalité que des évolutions très fragiles, dues à la nature même des secteurs qui portent cette croissance.
Ainsi, selon la Fondation, « la croissance économique moyenne d’environ cinq pour cent est l’un des rares signaux positifs », mais en raison du fait que « cet effet est presque exclusivement dû à l’augmentation du prix des matières premières, on ne saurait parler de développement économique durable ».
Là aussi, souligne l’étude, ce sont « le Ghana, le Nigeria, le Mali, le Sénégal et le Bénin qui possèdent les économies nationales les plus développées dans le classement régional. Mais à l’exception du Ghana, ils n’ont qu’une position médiocre dans le classement avec leurs places situées entre la 69ème et la 87ème au niveau international ».
Selon le classement, au Niveau régional le Ghana se classe 1er devant le Bénin, le Mali et le Sénégal, suivis dans l’ordre du Nigeria, du Burkina Faso, de la Sierra Leone et du Niger.
Au plan international sur les 125 pays étudiés, le Ghana se classe 28ème, le Bénin 42ème, le Mali 49ème et le Sénégal se retrouve à la 55ème place. Le Nigeria n’est que 66ème et le Burkina Faso 72ème, le Niger se retrouvant à la 79ème place.