Boulangerie : un week-end sans pain pour les Sénégalais, les Ivoiriens devront casquer plus


Par Ouestafnews

« Pour éviter une asphyxie inéluctable, les boulangers et pâtissiers de Côte d’Ivoire ont décidé de réajuster à partir du 2 août le prix de la baguette pour compenser la hausse des prix des hydrocarbures », affirme un communiqué du syndicat ivoirien cité par l’Agence France Presse (AFP).
Ainsi les prix de la baguette devraient passer en Côte d’Ivoire de 150 à 200 FCFA pour la baguette de 200 grammes, selon la même source.
Au Sénégal, la Fédération des boulangers a menacé de priver l’ensemble du pays de pain pendant 48 heures, à compter du vendredi 25 juillet à 20 heures, pour également protester contre la hausse des charges.
« Estimant être confrontés à une ‘baisse des recettes’ et à une ‘hausse des charges’, les revendications des boulangers (sénégalais) portent notamment sur la suppression de la TVA, sur une baisse de 15 % du prix de la farine de blé et du diesel oil, ainsi qu’une baisse de l’électricité », souligne l’Agence de presse sénégalaise (APS, officielle).
Le pain entre dans l’alimentation de base dans la plupart des pays d’Afrique de l’Ouest.
Face à la flambée des prix qui secouent plusieurs pays du monde, la région ouest africaine subit une pression encore plus forte en raison certes de la hausse des prix du pétrole et des céréales (importées), mais aussi en raison de sérieux problèmes de gouvernance et de partage équitable des maigres ressources des pays de la sous-région.