Brunson Mckinley pour ‘’une prise au sérieux’’ des questions environnementales


Par APS

’’Les changements climatiques, la dégradation de l’environnement, la désertification, les pertes de terre qui existe en Afrique et dans beaucoup de partie du monde islamique ont été beaucoup mentionnés au cours du sommet de l’OCI. Cela cause des déplacements de populations qui sont de plus en plus importants. Regardons vers l’avenir, c’est l’un des problèmes que le monde doit prendre beaucoup plus au sérieux’’, a-il notamment indiqué, dans un entretien à l’APS.

Le directeur général de l’Organisation internationale pour les Migrations s’exprimait à Dakar en marge des travaux du 11-ème sommet de l’Organisation de la Conférence islamique (OCI) tenu à Dakar les 13-14 mars.

‘’Et c’est le cas ici en Afrique, en Asie, au moyen orient dans le monde musulman, il ya des migrations à l’intérieur comme à l’extérieur des Etats. Il y a par exemple des Pakistanais qui vont travailler au golfe, ça c’est connu, des soudanais, des égyptiens, des palestiniens qui vont travailler dans les pays riches du golfe arabe. Ça c’est un phénomène et nous travaillons beaucoup là dessus’’, a-t-il noté.

M. Mckinley, qui a appelé à l’ouverture des portes de l’Europe compte tenu de l’importance des flux migratoires parfois réguliers, parfois irréguliers vers ce continent a soutenu que ‘’c’est quelque chose (les flux migratoires) qu’il faut mieux gérer".

M. Mckinley s’est surtout réjoui d’entendre ces questions de changements climatiques, de dégradation de l’Environnement, de désertification de pertes de terre qui existent en Afrique et dans beaucoup de partie du monde islamique notamment, abordées par le Président sénégalais Abdoulaye Wade au cours des travaux du 11ème sommet de l’OCI.

Il a par ailleurs estimé que l’OCI peut ‘’apporter beaucoup de choses pour les pays du monde musulman où les flux migratoires, les déplacements de populations sont très très importants’’.