Budget de l’UA : l’Afrique de l’ouest verse 20 pour cent

Le Nigeria est le plus gros contributeur avec 10,4 millions de francs CFA, soit 15 pour cent du budget, selon un document de la commission des finances de l’UA dont Ouestafnews a obtenu copie.
A l’exception du Nigeria, du Sénégal, de la Gambie et du Mali, tous les autres pays ouest africains doivent des arriérés de cotisations à l’UA, selon la commission des finances.
Le Nigeria est suivi de très loin par la Côte d’Ivoire avec 1,1 million de dollars, soit 1,6 pour cent du budget.
Le Sénégal arrive d’ailleurs en troisième position avec 0,74 pour cent du budget de l’UA (574.000 dollars) devant le Ghana qui verse chaque année 478 millions de dollars représentant un peu moins de 0,70 pour cent du budget.
Avec 13.800 dollars, la Guinée-Bissau a le plus faible apport avec 13.878dollars, soit 0,02 pour cent du budget. La Gambie et le Libéria versent annuellement 27.756 dollars, soit 0,04 pour cent du budget de l’institution continentale et la Sierra Leone assure 0,07 pour cent (48.573 dollars, tandis que le Togo et le Cap-Vert versent chacun 111.000 dollars, représentant 0,16 pour cent.
Pour sa part, le Niger garantit 0,23 pour cent du budget, avec une contribution de 159.500 dollars.
Les autres pays versent des contributions variant entre 0,30 et 0,40 pour cent du budget de l’UA. Il s’agit notamment du Bénin, du Burkina Faso, du Mali et de la Guinée.
Le calcul du montant des contributiond se fait en fonction du Produit intérieur brut (PIB) des pays membres. Le Nigeria, qui a le plus gros PIB de la sous-région, verse ainsi la plus grande contribution.