Burkina Faso : 150 milliards de francs attendue de l’exploitation de l’or en 2015


Par Ouestafnews

En attendant l’ouverture d’autres mines, les bénéfices pourraient s’augmenter n’on calcule les 10% dans les contrats avec les industries minières, a assuré M. Cissé, soulignant que les zones d’implication des industries bénéficient d’un fonds de développement.

En plus de son impact économique l’activité participe à la résolution des problèmes sociaux avec la réalisation des infrastructures socio – économiques au profit des populations, a-t-il dit.

L’environnement pourrait également en bénéficier en profiter avec l’obligation fait à l’opérateur de constituer un fonds destinés à atténuer l’impact de la mine sur la nature. Enfin, l’exploitation des mines participe à lutter contre le chômage, a expliqué Kader Cissé, qui a relevé que la lutte contre le chômage est inscrite dans les termes du contrat d’exploitation.