Burkina Faso : des volontaires civils pour lutter contre les terroristes

L’Assemblée nationale burkinabè a adopté une loi visant à armer des civils volontaires, dénommés «Volontaires de défense de la partie » (VDP),  pour faire face à l’insécurité dans le pays,  rapporte Agence Ecofin.

Le VDP est défini comme «une personne de nationalité burkinabè, auxiliaire des forces de défense et de sécurité, servant de façon volontaire les intérêts sécuritaires de son village ou de son secteur de résidence, en vertu d’un contrat signé entre le volontaire et l’Etat», précise-t-on dans le texte de cette nouvelle loi.

Ce projet vise à venir en aide à l’armée burkinabè dans la prévention et la riposte contre les attaques terroristes subies par le pays, indique le gouvernement burkinabè tout en précisant qu’il ne s’agit pas de mettre en place des milices d’autodéfense.