Burkina Faso : Ouagadougou subit une nouvelle attaque terroriste

Capture d'écran/Ouestafnews

Ouestafnews – La capitale burkinabé s’est réveillée ce vendredi 2 mars 2018 avec une nouvelle attaque terroriste. Pas de café ni hôtel, cette fois-ci les assaillants ont choisi des cibles bien particulières.

«Une attaque a visé ce vendredi 2 mars 2018, l’ambassade de France, et l’Etat-major des armées», indique une note du porte-parole du gouvernement burkinabé.

Ce court texte consulté par Ouestafnews, sur la page Facebook du quotidien local L’Economiste du Faso, précise que pour « le moment aucun bilan n’est disponible ».

L’Etat-major, tout comme l’ambassade, se trouve dans une zone assez fréquentée de la capitale.

Plusieurs journalistes burkinabé contactés par Ouestafnews via les réseaux sociaux confirment que la zone est quadrillée par les forces spéciales burkinabé.

C’est la troisième attaque terroriste que subit le Burkina Faso depuis 2016. Le 15 janvier 2016, l’attaque du café Capuccino et de l’hôtel Splendid, revendiquée par Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi)avait fait 30 morts.

L’attaque du café Istanbul, distant de quelques centaines de mètres du Cappucino, avait fait quant à elle 18 victimes.

La violence des groupes qualifiés de «djihadistes» d’abord limitée dans le nord du Mali a petit à petit atteint les pays limitrophes avec des attaques qui continuent encore de toucher le Burkina Faso.

«Effectivement, le Burkina Faso est directement ciblé. Comme le Niger, il est dans la continuité logique et géographique de la volonté d’expansion des jihadistes depuis le Mali », déclarait, dans une interview avec Jeune Afrique, Cynthia Ohayon, chercheure et spécialiste du Burkina Faso à International Crisis Group (ICG).

MN/ad