Burkina Faso : un deuil national de 72 heures décrété suite à la mort de 24 soldats

Un deuil national de 72 heures à partir de ce vendredi 23 août 2019 sera observé au Burkina Faso en mémoire des soldats tués lors de l’attaque terroriste du détachement militaire de Koutougou (nord) le 19 août dernier, selon un communiqué du président Roch Marc Christian Kaboré.

Il précise que durant cette période, les drapeaux seront mis en berne sur tous les édifices publics et dans les représentations du Burkina Faso à l’étranger. Les réjouissances populaires de même que les manifestations à caractère lucratif seront par ailleurs interdites.

L’attaque du camp de Koutougou dans le Sahel burkinabé a fait 24 morts, plusieurs blessés et cinq disparus qui ont ensuite été retrouvés sains et saufs, avait indiqué jeudi l’armée. Les attaques terroristes depuis 2015 ont fait, selon un bilan des Nations Unies, plus de 500 morts et 225.000 déplacés.