Cacao : production record au Ghana

« Cette production record est le fruit d’efforts concertés entre le gouvernement, la Cocobod et les cultivateurs qui a permis de mettre en place des pratiques agricoles adaptées notamment le développement de semences hybrides et la recherche scientifique ainsi qu’une bonne politique de prix au producteur » souligne le communiqué, repris par l’Agence de presse ghanéenne (GNA, officielle).

Depuis 1999, rappelle la Cocobod, les autorités ont mis en place des mesures « pragmatiques » afin de soutenir le secteur et maintenir « la bonne qualité de la fève ghanéenne mondialement reconnue ». Avec cette forte embellie de la production cacaoyère, le Ghana est bien placée pour atteindre le million de tonnes durant la saison 2012-2013. Ajoutée à la commercialisation du pétrole qui a commencé fin décembre 2010, elles font porter les prévisions de croissance pour ce pays sont estimées entre 12 et 15% en 2012.

Aujourd’hui supplanté par son voisin la Cote d’ivoire, le Ghana était en 1957 date de son accession à l’indépendance le premier producteur mondial de cacao. Le secteur constitue 13% de son produit intérieur brut et le second pourvoyeur de devises après l’or. Toutefois depuis 2002, le Ghana, de même que le Burkina Faso, font face à des accusations de trafic de cacao ivoirien.
Selon plusieurs sources, ces deux pays servent de base de commercialisation au cacao produit en Côte d’Ivoire et écoulé grâce à des réseaux tenue par l’ancienne rébellion ivoirienne, aujourd’hui alliée du président Alassane Ouattara