Cap historique pour la BAD : l’appui aux privés africains franchit la barre du milliard de dollars


Par : Ouestafnews

Cap historique pour la BAD : l'appui aux privés africains franchit la barre du milliard de dollars
Les dernières opérations de la banque ayant permis de franchir ce nouveau seuil sont l’octroi de deux financements opérés le 5 juillet 2007.
Il s’agit d’un prêt de 6 millions d’euros (un peu moins de 4 milliards FCFA) pour la microcentrale hydroélectrique de Sahanivotry à Madagascar et la prise de participation de 0,6 million d’euros (près de 400 millions FCFA) dans Access Bank de Tanzanie, banque axée sur la microentreprise, selon un document de la banque parvenu à Ouestafnews.
Le financement du secteur privé est désormais "une grande priorité pour la BAD", a affirmé Donald Kaberuka, président de la BAD.
La BAD, dont le siège se trouve à Abidjan mais qui est temproraierement délocalisé à Tunis en raison de la crise ivoirienne, a commencé à intervenir dans le financement du secteur privé africain en 1991, avec l’ouverture d’un Département spécialement chargé de ce secteur.
En 2007, plusieurs banques africaines ainsi que de grands projets sur l’ensemble du continent ont bénéficié de financements dans le cadre de cette politique.
Pour mieux asseoir cette politique, la BAD a décidé dans le cadre de sa collaboration avec les pays africains, de s’assurer que ceux-ci "honorent leurs obligations contractuelles envers les investisseurs privés".
Il est aussi question pour la BAD de faire en sorte "que l’essentiel des investissements privés profite aux pays africains et à leurs communautés, et que toutes les parties observent les normes internationales relatives à la viabilité de l’environnement et à la transparence des marchés publics".