Cap-Vert : la BAD apporte un peu d’air frais à l’île étouffée par la crise

Ouestafnews – La Banque Africaine de développement (Bad) vient d’approuver un prêt de 40 millions d’euros en faveur du Cap Vert, pays insulaire à l’économie très peu diversifiée pour faire face aux effets de la crise financière internationale « tout en maintenant son élan de réforme ».
Le Cap-Vert, à l’image de la très grande majorité des Etats africains a subi les effets de la crise financière internationale, en dépit des efforts du pays pour réformer son économie.
Le prêt de la Bad « contribuera à renforcer les réformes, notamment dans les domaines de la gestion des finances publiques et le climat des affaires », a affirmé la Bad sur son site internet consulté par Ouestafnews.
Le Cap-Vert est un petit Etat-archipel avec une économie qui repose essentiellement sur le tourisme, et aussi sur les transferts d’argent de sa forte diaspora établie à l’étranger.