Cap-vert : un prix pour booster, l’intégration ouest-africaine

« Ce prix , permettra d’approfondir la réflexion sur les idéaux de l’intégration régionale et surtout à la nouvelle génération d’Ouest-africains de s’intéresser davantage aux questions liées au développement socioéconomique de l’espace Cedeao », a déclaré le ministre capverdien des Relations extérieures, M. Jorge Borges, cité par le texte.
M. Borgès, a déploré l’existence « l’instabilité politique, les conflits, l’insécurité, la prolifération de la drogue dans certains Etats membres » en 37 ans d’existence de la Cedeao.

D’où son appel à un « renforcement de la paix, de la sécurité, de la démocratie et de l’Etat de droit dans l’espace communautaire » ainsi qu’a « l’accroissement des échanges commerciaux entre les états membres » dont le faible niveau est largement déplorée par les économistes ouest africains.

L’annonce de la création du prix a été faite vendredi 25 mai 2012 à Praia, lors de la célébration de la journée de l’Union africaine. Les détails supplémentaires concernant la nature du prix n’ont pas été fournis par le communiqué.