Carburant : 1500 FCFA le litre en Côte d’Ivoire, pénuries ailleurs en Afrique de l’Ouest


Par Ouestafnews

Ces hausses interviennent alors que dans d’autres pays (Sénégal et Guinée), l’on rapporte des pénuries qui ont paralysé plusieurs consommateurs.
« Le prix de l’essence qui était ordinairement de 550 FCFA le litre est passé du simple au double, voire au triple », écrit le quotidien pro-gouvernemental Fraternité Matin, avant de souligner que des responsables des FN ont entrepris des démarches pour « ramener opérateurs économique du secteur des hydrocarbures à la raison ».
Citant le chef de bataillon Chérif Ousmane, un des responsables des FN, le journal qualifie la hausse de fantaisiste, affirmant que ce dernier a promis de sanctionner les opérateurs qui refuseraient de revenir à la raison.
Depuis plusieurs mois, toute la région ouest africaine est secouée par des hausses vertigineuses de prix des denrées alimentaires ainsi que des hydrocarbures.
Tout récemment au Burkina Faso, les populations avaient violemment manifesté pour protester contre ces hausses. Au Sénégal, les syndicalistes avaient aussi tenté une marche -dispersée par la police- en novembre dernier pour les mêmes raisons.
A la hausse des prix est venue se greffer des pénuries de carburant, notamment au Sénégal où l’essence dite « super » a manqué pendant près de trois jours et en Guinée Conakry ou les autorités accusaient des spéculateurs d’être à l’origine des pénuries notées dans les stations d’essence pendant la semaine écoulée.