Chavez et Castro annoncent le ‘miracle’ au Mali

Chavez et Castro annoncent le 'miracle' au Mali
Les patients maliens souffrant de cataracte et autres maladies des yeux devraient être les premiers en Afrique de l’ouest à recevoir les soins médicaux grâce à "l’opération miracle" déjà lancée en Amérique latine dans le cadre de Alternative bolivarienne pour les Amériques, rapporte la presse malienne du 26 septembre.
"L’opération miracle s’appuie sur l’expertise médicale cubaine", réputée à travers le monde pour son efficacité. Au début "l’opération miracle" se limitait au Venezuela. Aujourd’hui l’initiative a débordé les frontières de ce pays pour couvrir 25 nations où plus de 370.000 patients en ont déjà bénéficié, la grande partie en Amérique Latine.
L’idée est de Fidel Castro. Les moyens proviennent des bénéfices du pétrole vénézuelien que Hugo Chavez a décidé résolument d’utiliser comme arme diplomatique et sociale. La visite de Amadou Toumani Touré à la Havane lors du dernier sommet des non alignés a fait le reste.
Une première visite du président malien à Cuba en 2005 avait été l’occasion pour lui de manifester son intérêt pour le programme. Fidel Castro, lui avait promis que ce serait fait.
Lors de sa dernière visite, il a rencontré Raul Castro – qui assure l’intérim de son grand frère malade – et, peut-on lire sur le site malien Afribone, "assurance a été donnée par Raul Castro au président Touré que le matériel chirurgical destiné au lancement de ‘l’opération miracle’ (au Mali) sera acheminé sous peu".
Le matériel, précise la même source, doit transiter par Dakar et est attendu au Mali à la mi-octobre.