Chine-Afrique : les Français prennent les devants

Cette liaison maritime directe est assurée par le Delmas-Brazzaville qui a quitté le port de Tianjin (nord de la chine) pour le port d’Abidjan le 12 décembre.
Le début des opérations de la compagnie française, troisième opérateur mondial dans le secteur du fret maritime, intervient moins de deux mois après le grand sommet sino-africain lors duquel la chine a promis de renforcer ses relations commerciales avec l’Afrique et de doubler son aide à ce continent.
Outre la desserte sur Abidjan, trois autre ports africains, dont deux en Afrique de l’Ouest, seront reliés à des Ports Chinois par CMA-CGM, indique la même source. Il s’agit des ports de Tema au Ghana et de Lagos au Nigeria.
Le port de Durban en Afrique du Sud complète la liste des ports africains que le groupe compte desservir chaque semaine à partir de divers ports en Chine avec une flotte de "dix bateaux".
Selon des informations fournies sur son site web, le groupe français veut renforcer sa présence dans le monde, avec en ligne de mire "les marchés émergents".