Conseil des ministres de la Guinée du jeudi 21 juillet 2011 (le communiqué)

Au titre du premier point de l’ordre du jour, le Président la République a déclaré la tentative d’assassinat qui le visait doit être considéré comme un acte posé par les ennemis de la démocratie destiné à décourager les investisseurs, semer la discorde entre guinéens et compromettre le projet de société adopté par le peuple de Guinée.

Il a rappelé que le processus démocratique est irréversible en Guinée et donné des instructions pour que l’équipe gouvernementale fasse preuve de plus de professionnalisme dans le traitement des dossiers. La réduction de la pauvreté et la création d’un environnement favorable investisseurs seront yeux de tous que si l’administration publique se défait des pratiques marquées par le laxisme, le laisser-aller et l’amateurisme Désormais, poursuit le chef de l’état, chaque Département sera évalué selon les résultats atteints dans la mise en œuvre de sa mission

Il a réitéré son appel aux populations à rester calmes, sereines éviter toute manifestation de rue car la lumière sera faite sur ces événements dans la plus grande transparence.

Au titre du second point de l’ordre du jour, le Premier ministre a rendu compte des questions débattues lors du conseil extraordinaire.

Après de fructueux débats, le Conseil des ministres a pris les décisions suivantes :
• Le Conseil invite les départements ministériels directement concernés par le programme d’approvisionnement poursuivre l’opération et à peaufiner le mode de distribution des dites denrées sur toute l’étendue du territoire nationale.
• Le Conseil demande au Gouvernement de renforcer les capacités du ministère en charge du contrôle économique et financier en ressources humaines et financières pour lui permettre d’assumer sa mission de façon périodique et inopinée.
• Il exhorte les départements ministériels à impulser un nouvel élan à l’administration publique pour l’atteinte des objectifs de l’action gouvernementale.

Avant de lever la séance, Son Excellence, le Président de la République a donné de larges informations sur les témoignages de sympathie de la communauté africaine et internationale. Il a conclu que l’universelle reconnaissance de la maturité du peuple de Guinée face aux épreuves fait honneur à l’Afrique et à la démocratie naissante.//FIN