conseil des ministres du Niger du jeudi 18 mars 2010 (Le Communiqué)

Ministère des Affaires étrangères, de la Coopération, de l’Intégration africaine et des Nigériens à l’étranger
Le conseil des ministres a examiné et adopté le Projet d’ordonnance autorisant la ratification de l’Accord de prêt et de subvention d’un montant de dix millions sept cent cinquante mille dinars islamiques (10.750.000 DI), correspondant à quelque quinze millions neuf cent dix mille dollars américains (15.910.000 $US), signé le 03 février 2010 à Niamey (Niger) entre le gouvernement de la République du Niger et la Banque Islamique de Développement (BID), concernant le Projet d’Appui au Programme Spécial pour la Sécurité Alimentaire phase 2.
Le 3 février 2010 a été signé, à Niamey, l’accord de prêt en vue du financement du projet d’appui au programme spécial pour la sécurité alimentaire, phase II. L’objectif principal du projet est de contribuer à renforcer la sécurité alimentaire des populations en augmentant la disponibilité, l’accessibilité et la qualité nutritionnelle des aliments et à lutter contre la pauvreté en augmentant les revenus des populations. Il s’articule autour des composantes ci-après : infrastructures communautaires ; appui aux activités agricoles, d’élevage et de pêche ; mesures d’accompagnement sous forme de formation en micro finance, appui conseil aux producteurs, prophylaxie contre les maladies aviaires ; renforcement des capacités pour promouvoir l’accessibilité des femmes et des jeunes à la micro finance et le renforcement des capacités des institutions de micro finance ; appui à l’unité de gestion du projet ; études, supervision des travaux et rapports d’achèvement.
Ministère du Commerce, de l’Industrie et de la Promotion des jeunes entrepreneurs
Le conseil des ministres a examiné et adopté le Projet de décret portant approbation des statuts de la Chambre de Commerce, d’Industrie et d’Artisanat du Niger (CCIAN).
Créée en 1954, la Chambre de Commerce du Niger a connu plusieurs modifications à ses statuts en 1959, 1967, 1977, 1996 et 1997. Par ordonnance n° 2009-21 du 3 novembre 2009, la Chambre de Commerce, d’Industrie et d’Artisanat du Niger fut créée à nouveau pour tenir compte de la loi n° 2000-15 du 21 août 2000 relative à la création du Réseau National des Chambres d’Agriculture. Le présent projet de décret a pour objet l’adoption des nouveaux statuts de l’établissement public à caractère professionnel dénommé : «Chambre du Commerce, d’Industrie et d’Artisanat du Niger» (CCIAN) conformément aux dispositions de l’ordonnance n°2009-21 citée ci-dessus. Ces statuts déterminent notamment les différents organes exécutifs et délibérants de la chambre ainsi que les modalités de fonctionnement de cet établissement conformément à la réglementation en vigueur.
MESURES NOMINATIVES.
Le conseil des ministres a examiné et adopté les mesures individuelles suivantes:
Présidence du Conseil suprême pour la restauration de la démocratie : M. MAMOUDOU MOUMOUNI, professeur certifié, est nommé Secrétaire général de la Présidence.
Docteur HAMIDOU MAMADOU ABDOU, PHD, MBA est nommé Conseiller spécial du Président. Maître BOUBACAR ISSA, notaire, est nommé Conseiller spécial du Président. M. ABOUBACAR YAOU, Directeur Administratif est nommé Secrétaire général Adjoint du gouvernement. M. HASSANE AYOUBA, Magistrat matricule 74262/F est nommé directeur du Contentieux de l’Etat.
Au titre du ministère des Enseignements secondaire et supérieur, de la Recherche scientifique, porte-parole du gouvernement : Monsieur MATTI MOUSSA, Inspecteur Central du Trésor, Mle 26739/Z, est nommé directeur des Ressources Financières et du Matériel au Ministère des Enseignements Secondaire, Supérieur et de la Recherche Scientifique.
Au titre du ministère de la Justice et des Droits de l’Homme : Docteur BACHIR TALFI IDRISSA, Enseignant-Chercheur à l’Université Abdou Moumouni de Niamey, est nommé Conseiller Technique du ministre de la Justice et des Droits de l’Homme, Garde des Sceaux.

Au titre du ministère de l’Equipement : Monsieur MAÏGA SEYDOU BEIDARI, Ingénieur Général des Travaux Publics, est nommé Conseiller Technique du ministre. Monsieur IDI KOABO, Ingénieur des Travaux Publics, Mle 52730, est nommé Conseiller Technique du ministre. Monsieur DIORI AMADOU, Ingénieur Général des Travaux Publics de classe principale, 2eme échelon, Mle 41032/M, est nommé Conseiller Technique du ministre. Monsieur GARBA BAKO, Ingénieur Général des Travaux Publics, est nommé Inspecteur Général des Services. Monsieur MAMADOU TAHIROU FADJIMI, Ingénieur Général des Travaux Publics, est nommé Secrétaire général du Ministère. Madame ABANI ZEINABA, Ingénieur Géomètre de classe principale, est nommée Secrétaire générale adjointe du Ministère. Monsieur ALI BOUKARI, Ingénieur des Travaux Publics, Mle 64256/R, est nommé directeur Général des Travaux Publics. Monsieur CHAIBOU ADAMOU, Ingénieur principal des Travaux Publics, Mle 71248/G, est nommé directeur de l’Entretien Routier à la Direction Générale des Travaux Publics. Monsieur IBRAHIM MAMANE SANDA, Ingénieur en Chef des Travaux Publics, Mle 55966, est nommé directeur des Travaux Neufs à la Direction Générale des Travaux Publics. Monsieur KANDARGA MAHAMANE TAHIR, Ingénieur en chef des Travaux Publics, est nommé directeur Technique à la Direction Générale des Travaux Publics. Monsieur ABDOULAYE OUMA dit AHAMET, Ingénieur en chef des Travaux Publics, Mle 71240, est nommé directeur général des Routes Rurales. Monsieur DOUDOU SEYDOU, Ingénieur en chef des Travaux Publics, Mle 63148, est nommé directeur du Contrôle des Travaux à la Direction Générale des Routes Rurales. Monsieur SEYNI DIAKITE DAOUDA, Ingénieur en chef des Travaux Publics, Mle 61115/A, est nommé directeur des Etudes à la Direction Générale des Routes Rurales. Monsieur SAKARIOU AMOUSSA, Ingénieur Général des Travaux Publics, Mle 43105/F, est nommé directeur de l’Assistance Technique aux Communautés à la Direction Générale des Routes Rurales. Monsieur SOULEYMANE YACOUBA, Directeur Administratif de classe principale, 2eme échelon, est nommé directeur des Ressources Financières et du Matériel. Madame BOUREIMA AMINA HASSANE, Inspectrice des Services, Mle 63647/Y, est nommé directrice des Ressources Humaines. Monsieur SANI ABDOULAYE, Directeur Administratif de classe principale, 3eme échelon, Mle 40074/P, est nommé directeur de la Législation. Monsieur ABDOURAMANE TARI BAKO, Directeur Administratif, Mle 27003/Z, est nommé directeur des Etudes et de la Programmation. Monsieur AMADOU BASSIROU, Ingénieur des Travaux Statistiques, est nommé directeur de la Statistique. Monsieur OUSMANE SANDA GARBA, Ingénieur en chef des Travaux Publics et Mines, Mle 58434/k, est nommé directeur du Laboratoire National des Travaux Publics. Monsieur ARZIKA SOULEYMANE, Ingénieur Général des Travaux Publics, Mle 37359/X, est nommé directeur du Centre de Perfectionnement des Travaux Publics.
Au titre du ministère de l’Eau, de l’Environnement et de la Lutte contre la désertification : Monsieur ISSOUFOU ISSAKA, Ingénieur Géomètre des Travaux Publics et Mines, Géophysicien, Mle 63238/E, est nommé Secrétaire général du Ministère. Monsieur LAMINOU ATTAOU MAHAMAN, Ingénieur des Eaux et Forêts, Mle 28425/G, est nommé Secrétaire général Adjoint du Ministère.
COMMUNICATIONS.
Communication du Secrétaire Permanent du Conseil Suprême pour la Restauration de la Démocratie relativement aux séries de rencontres du Président du Conseil Suprême pour la Restauration de la Démocratie avec les partis politiques, les associations de la société civile et des organisations non gouvernementales et autres structures dans le cadre de la mise en place prochaine du Conseil Consultatif National.
Communication du ministre de l’Eau, de l’Environnement et de la Lutte contre la Désertification sur la Journée mondiale de l’eau qui sera célébrée le 22 mars 2010.
Instituée par les Nations Unies lors du sommet de la terre tenu à Rio de Janeiro en 1992, la journée mondiale de l’eau célébrée le 22 mars de chaque année, consacre l’élan international autour des multiples préoccupations liées à l’eau. Au Niger, cet événement est couplé avec la semaine nationale de l’eau et sa célébration est tournante depuis 2003. Ainsi, après Maradi en 2003, Zinder en 2004, Tillabéri en 2005, Dosso en 2006, Diffa en 2007, Tahoua en 2008 et Niamey en 2009, la région d’Agadez abritera du 22 au 23 mars 2010 ce forum des professionnels de l’eau dont le thème est : «De l’eau propre pour un monde sain».
Communication du ministre des Enseignements Secondaire, Supérieur et de la Recherche Scientifique,
Porte-parole du gouvernement sur : le championnat scolaire second cycle ; la communication gouvernementale ; la visite qu’il a effectuée au Maroc avec les membres du Conseil Suprême pour la Restauration de la Démocratie du 11 au 14 mars 2010. Le championnat scolaire sera désormais considéré comme une composante essentielle des programmes réguliers du Ministère des Enseignements Secondaire, Supérieur et de la Recherche Scientifique. L’édition 2010 qui se tiendra du 21 au 26 mars 2010 à Niamey marquera le retour de cet événement parmi les grandes manifestations sportives nationales après plusieurs années d’interruption. Le ministre des Enseignements Secondaire, Supérieur et de la Recherche Scientifique Porte-parole du gouvernement a rappelé aux ministres que l’information du public sur les activités du gouvernement est un gage d’efficacité de l’action gouvernementale et pour que cette information soit effective et continue, les différents départements ministériels doivent le tenir au courant des décisions majeures qu’ils prennent et des événements importants qui ont cours au sein de leurs entités respectives. Enfin, le ministre a rendu compte au Conseil des ministres de la mission d’explication composée des membres du Conseil Suprême pour la Restauration de la Démocratie qu’il a conduite au Maroc du 11 au 14 mars 2010 sur les raisons des événements survenus le 18 février dernier. La mission a réaffirmé l’engagement du CSRD et du gouvernement à œuvrer pour le renforcement de la coopération déjà exemplaire entre le Niger et le Maroc. Sa Majesté le Roi Mohammed VI a tenu à rassurer les nouvelles autorités nigériennes de son soutien en vue du succès de la transition. Aussi, le conseil a-t-il demandé aux différents membres du gouvernement de saisir cette opportunité pour réactiver leurs dossiers de coopération avec le Maroc.
Communication du ministre de la Santé Publique sur la situation épidémiologique nationale
La situation épidémiologique nationale des principales pathologies sous surveillance se présente comme suit : Méningite : 525 cas enregistrés dont 49 décès en 2010 contre 2926 cas dont 147 décès en 2009 ; Rougeole : 187 cas enregistrés dont 1 décès en 2010 contre 2123 cas dont 13 décès en 2009 avec une augmentation des cas dans deux centres intégrés de Konni ; Grippe AH1N1 : depuis le 16 février 2010, 22 cas ont été enregistrés, tous mis sous traitement et guéris ; Malnutrition : 45525 cas enregistrés dont 55 décès en 2010 contre 27890 cas dont 107 décès en 2009. Maradi, Tahoua et Zinder sont les régions les plus touchées. Avec les efforts déployés par l’Etat et les partenaires au développement, il est espéré une maîtrise rapide de la situation.
Communication du ministre de la Formation Professionnelle et de l’Alphabétisation sur : la stratégie accélérée de la scolarisation des jeunes déscolarisés et non scolarisés. Cette stratégie tire sa substance du programme décennal de développement de l’éducation (PDDE, 2003-2012) dont les objectifs sont, entre autres, l’universalisation d’un enseignement primaire de qualité et la réduction de moitié du taux d’analphabétisme à l’horizon 2015 ; la rencontre d’échange sur l’initiative passerelle organisée par les structures nationales partenaires de la Fondation Stromme au Niger en partenariat avec la Direction Générale de l’Enseignement de base le 27 novembre 2007. La passerelle, initiative de la Fondation Stromme a été initialement mise au point en 2004 au Mali afin d’offrir une chance éducative aux enfants qui n’ont pas pu accéder à l’école formelle ou qui ont été déscolarisés précocement, pour diverses raisons. Elle apparaît alors comme une alternative éducative originale. Une telle initiative, en pourvoyant les enfants de connaissances sur la vie courante, sur l’écriture de leur langue maternelle, les prépare à une meilleure lecture de leur environnement socioculturel et économique. Mieux, en offrant les chances d’une scolarisation aux enfants, elle les arrache des travaux pénibles pour leur âge. Elle constitue de ce fait une réelle bouée de sauvetage pour la population d’enfants concernés ; enfin une série d’informations sur le réseau africain des institutions et fonds de formation professionnelle créé en septembre 2006 à Cotonou au Bénin avec l’appui technique et financier du BIT par dix (10) institutions et fonds de formation professionnelle de neuf (9) Etats à savoir : Bénin, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Guinée Conakry, Mali, Niger, Sénégal, Togo et Tchad. Le ministre a indiqué le contexte de la création du réseau, ses missions et la composition de ses organes dont l’Assemblée générale.
S’agissant de cette dernière, il a rappelé qu’elle est annuelle et que notre pays aura l’honneur d’accueillir la 3eme session du 31 mars au 1er avril 2010. Au cours de cette session, il sera question de faire le bilan des activités réalisées au cours des 12 derniers mois antérieurs et d’élaborer le programme d’activités au titre de l’année en cours.
Communication du ministre de la Fonction Publique et du Travail sur la situation du dossier de la Journée de Travail Continu (JTC) :
Cette communication pose la problématique de la remise au travail des agents de l’Etat et des travailleurs dans les administrations publiques, para publiques et du secteur privé depuis la décision prise le 18 janvier 2010 de revenir sur le système de Journée de travail continu après trois (3) années d’expérimentation. Cette décision a suscité et continue de susciter la désapprobation de la majorité des agents de l’Etat ainsi que des partenaires sociaux, notamment les principales centrales syndicales de travailleurs. Le ministre de la Fonction Publique et de Travail a rappelé que ce système d’organisation du travail a été pourtant jugé globalement satisfaisant par un atelier d’évaluation tenu les 28 et 29 octobre 2009 à Niamey. Le Conseil des ministres a pris note des recommandations issues des différentes rencontres organisées sur le sujet et des préoccupations des partenaires sociaux, et le gouvernement, en temps opportun avisera.
Communication du Ministre de l’Agriculture et de l’Elevage sur la journée du paysan et la participation du Niger à la conférence des Chefs d’Etats et de gouvernements du CILSS du 23 au 24 mars 2010 à N’Djaména au Tchad.