Contre toute attente, l’Angola a nettement dominé le Sénégal (3-1)

Contre toute attente, l’Angola a nettement dominé le Sénégal (3-1)
Sénégal-Angola devait contribuer à éclaircir une situation encore très ouverte dans le groupe D après les deux matchs nuls de mercredi. Résultat : avec leur victoire 3 buts à 1, les Angolais prennent une option sur les quarts de finale, tandis que les Lions ne sont plus maîtres de leur destin. Un score à l’image de la rencontre…

Une première mi-temps fermée
Au cours du traditionnel round d’observation, les Angolais, très physiques, dominent des Lions manquant de concentration. A la 8e minute, la pression s’accentue sur les buts de Tony Sylva avec un coup franc pour les Angolais. Le portier sénégalais détourne inutilement en corner. Une minute plus tard, attaque perçante de Manucho et nouveau corner.
Au quart d’heure de jeu, les Sénégalais sont davantage à leur affaire et semblent s’installer dans le match, même si les Angolais restent solides en défense. Et à la 19e minute, un peu contre le cours du jeu, les Lions se libèrent en ouvrant le score grâce à un coup franc de Diouf, repris de la tête par le défenseur Diagne-Faye (1-0).
A la demi-heure, le jeu reste très disputé en milieu de terrain tandis que les Antilopes accentuent leur pression. Et le dernier quart d’heure de la première période donne lieu à une confrontation encore plus intense. La première mi-temps s’avère assez équilibrée au niveau du jeu : une logique domination sénégalaise concrétisée par un but face à un Angola bien organisé mais qui ne se procure guère d’occasions décisives.

Manucho à la chasse aux Lions
A la reprise, les Lions pressent leurs adversaires avec un centre très dangereux de Sall (48e). Mais une contre-attaque sur le flanc droit permet aux Angolais d’égaliser : sur un superbe centre de Zé Kalanga, Manucho – étrangement seul – trompe Sylva d’une puissante tête croisée ! Un but partout.
S’ensuivent des attaques désordonnées des coéquipiers d’El Hadji Diouf qui peinent à trouver des solutions face à des Angolais accrocheurs…
Profitant d’un flottement dans la défense sénégalaise sur un corner, Manucho place un tir à bout portant au fond des filets. Le nouvel attaquant de Manchester United justifie ainsi son statut de grand espoir du football angolais.

Les Sénégalais désemparés
Menés 2 à 1, les Sénégalais sont destabilisés, leur jeu perd en inspiration. Et voila que les Angolais enfoncent le clou et inscrivent leur 3e but en moins de 20 minutes ! Maurito déborde côté gauche et centre pour Flavio, laissé seul au premier poteau. L’attaquant peut tranquillement ajuster sa tête et tromper Tony Sylva : 3 à 1.
Henri Kasperczak jette alors toutes ses forces dans la bataille et fait rentrer son troisième attaquant. Après Henri Camara et Babacar Gueye un peu plus tôt, Modou Sougou vient remplacer N’Daw. Cette débauche d’attaquants a sans doute pesé sur la cohésion du jeu sénégalais. Et cette stratégie ne suffira pas à remonter un handicap de deux buts alors que les défenseurs angolais résistent à tous les assauts des Lions de la Teranga.