Côte d’Ivoire : hausse annoncée des salaires de certains fonctionnaires

Le but de cette mesure est de rendre l’administration « plus performante » et d’instaurer « plus d’équité », selon le ministre ivoirien de la Fonction publique et de la Reforme administrative Gnanmien Konan.
« Le président de la République a «décidé d’une revalorisation générale des salaires en 2014, par le déblocage sur cinq ans des avancements et d’autres mesures complémentaires pour un coût global de 78,9 milliards de francs », a affirmé le ministre cité par plusieurs quotidiens ivoiriens consultés en par Ouestafnews.

Selon les explications du ministre, il s’agit d’agents qui auraient dû bénéficier de diverses « mesures de revalorisation » de leur salaire décidées depuis 2007 pour certains et de « bonification indiciaire » pour le compte de l’année 2013 pour d’autres.
La mesure devrait concerner quelque 38.680 fonctionnaires sur un total de 153.000 que compte l’administration ivoirienne, selon la presse locale.
« Une étude a été menée. Elle a abouti à la conclusion que la seule adoption d’une nouvelle grille de salaire ne peut éliminer toutes les disparités constatées dans les rémunérations à la Fonction publique », a encore affirmé le ministre ivoirien pour justifier la mesure.

« La masse salariale des fonctionnaires dépasse la norme de l’Uemoa (Union économique et monétaire ouest africaine, huit pays) qui est de 35 % des ressources propres », a défendu le ministre qui précise que son pays est à 45 %.

« L’ambition du chef de l’Etat, c’est de restaurer la dignité des fonctionnaires et de rendre l’administration ivoirienne plus performante et compétitive », a-t-il conclu.