Côte d’Ivoire : législatives le 11 décembre 2011 (officiel)

« La date des législatives a été fixée au 11 décembre. Les bureaux de votes seront ouverts ce jour là de 7 heures à 17 heures », a indiqué le porte-parole du gouvernement, Nabagné Bruno Kon, cité par l’AIP. Le porte-parole a prévenu que cette date est « définitive ».

Lors de sa visite officielle à Dakar au lendemain de sa prise du pouvoir, le président Ouattara avait promis la tenue d’élections législatives avant « la fin de l’année » 2011.

Selon le porte-parole du gouvernement « la répartition des 255 sièges qui a été faite par la Commission électorale indépendante (CEI) sera rendue publique dans le communiqué du conseil des ministres ».

Quelques jours avant cette annonce, le Front populaire ivoirien (FPI, ex- parti au pouvoir) a menacé de boycotter le scrutin.

Ces législatives interviennent un peu plus d’un an après l’élection présidentielle dont l’issue du second tour caractérisée par le refus catégorique du président Laurent Gbagbo de céder à Alassane Ouattara avait plongé le pays dans un violent conflit qui a fait environ 3.000 morts entre novembre 2010 et avril 2011, date de la chute du président Gbagbo..

Parallèlement à ma tenue de ce conseil des ministres, la Commission dialogue vérité et réconciliation (CDVR), créée par une ordonnance présidentielle, le 13 juillet 2011, a été officiellement installée le même jour dans la ville de Yamoussoukro.

Cet organe qui comprend onze membres dont le célèbre footballeur ivoirien Didier Drogba, est piloté par l’ancien premier ministre et ancien gouverneur de la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’ouest (Bceao), Charles Konan Banny. La CDVR aura pour rôle de faire la lumière sur les six mois d’affrontements meurtriers qu’a connus le pays entre novembre 2010 et avril 2011.

Selon l’ordonnance portant sa création et dont Ouestafnews a obtenue copie, cette commission « a pour mission d’oeuvrer en toute indépendance à la réconciliation et au renforcement de la cohésion sociale entre toutes les communautés vivant en Côted’Ivoire ».