Côte d’Ivoire : relance de la privatisation, 94 milliards FCFA en jeu

« Le Gouvernement entend, par ces privatisations, améliorer la gestion des finances publiques en transférant une partie du service de la dette publique au secteur privé, en favorisant la compétitivité des entreprises en particulier, et de l’économie ivoirienne, en général », indique un communiqué du gouvernement ivoirien consulté par Ouestafnews.
 
Dans ce processus, il est aussi annoncée une  participation globale de l’Etat ivoirien  à hauteur de 32, 4 milliards FCFA. 
 
A l’ouverture officielle,  mardi 3 décembre 2013 de la 17e Assemble générale de l’African Stock Exchanges Association (ASEA) à Abidjan, le Premier ministre ivoirien Daniel Kablan Duncan a plaidé pour l’implication dans ce processus de la Bourse régionales des valeurs mobilières (BRVM) qui regroupe les huit pays de l’Union économique et monétaire ouest- africaine (Uemoa).
 
« Le gouvernement envisage de reprendre le processus de privatisation de 15 entreprises ciblées et la BRVM peut jouer un rôle important dans la réussite de l’initiative », a-t-il souligné.
 
Dans le schéma qu’elles ont mis en place, les autorités ivoiriennes souhaitent que  les entreprises à majorité privée accordent, si possible, une priorité lors de la vente des actions, au personnel et aux investisseurs ivoiriens par l’entremise de la BRVM.