Côte d’Ivoire :  accusé de trafic de cocaïne, Ahmed Bakayoko porte plainte contre un média international

Le ministre de la Défense ivoirienne, Hamed Bakayoko a porté plainte pour « diffamation », « atteinte à l’ordre public », « injures commises par le biais d’un système d’information » l’entreprise de presse Vice Médias suite à la publication d’une enquête incriminant le ministre dans le trafic de drogue en Côte d’Ivoire, annonce un communiqué daté du 23 juin 2020 et signé par son avocate, Me Marie-Irene Niamkey

« Pour la sauvegarde de ses droits, M. Hamed Bakayoko, ministre d’Etat, ministre de la Défense, a déposé une plainte le 23 juin 2020 (…) –auprès de- monsieur le procureur de la République près le Tribunal de premier instance d’Abidjan en vertu de l’article 99 (…) du 27 décembre 2017 portant régime juridique de la presse », précise le document parvenu à Ouestaf News.

Dans une série d’articles publiés entre fin mai et début juin 2020, Vice Medias, qui dispose de plusieurs rédactions en Europe, en Amérique latine et aux Etats-Unis, a nommément cité Ahmed Bakayoko comme un personnage central du trafic de cocaïne en Côte d’Ivoire.