Côte d’Ivoire: des Ivoiriens aux commandes de la BIAO-CI

Un consortium d’entreprises ivoiriennes a réussi à racheter les parts détenus par la Belgolaise dans le capital de la Banque internationale de l’Afrique de l’Ouest – Côte d’Ivoire (BIAO-CI), rapporte la presse ivoirienne.
Le pool de repreneurs a comme tête de file le Groupe NSIA, présent dans le secteur des assurances de plusieurs pays ouest africains.
Ce changement est en partie le résultat de la crise politico-militaire que vit le pays depuis 2002, selon Fratenité Matin, le quotidien pro-gouvernemental ivoirien, qui salue la nouvelle.
"La crise militaro-politique que vit la Côte d’Ivoire depuis maintenant quatre années, a ceci de positif qu’elle permet à des investisseurs nationaux de se (re)positionner sur le marché domestique à la faveur du retrait de certaines firmes multinationales", écrit notamment le quotidien pro-gouvernemental dans un article lu par Ouestafnews.
Selon le journal, les repreneurs de la Banque, ont annoncé dans un communiqué la mise "en place d’une nouvelle direction".
Ainsi, Jean Kacou Diagou, président directeur général du groupe NSIA, assure la présidence du Conseil d’administration, Jean-Louis Chapuis, banquier de métier débauché au Cameroun, est le tout nouveau directeur général et aura pour adjoint, Dominique Gnaba Diagou, ancien de la Société ivoirienne de banque (SIB) et jusque-là directeur général de NSIA-Vie, indique Fraternité matin.
L’opération a été "validée par la Commission bancaire de l’Umoa (Union monétaire ouest africaine) en septembre, le cheminement administratif a été bouclé en novembre dernier par l’argentier de l’Etat, Charles Koffi Diby", précise la même source.