Côte d’Ivoire : perte de près de 5% du PIB à cause de la dégradation du littoral (Banque mondiale)

La dégradation du littoral ivoirien a coûté près de 4,9% du produit intérieur brut (PIB) de la Côte d’Ivoire en 2017. C’est ce qu’a annoncé la Banque mondiale dans un rapport publié la semaine dernière.

D’après le document intitulé : Le coût de la dégradation des zones côtières en Afrique de l’Ouest, cette proportion équivaut à près de 2 milliards de dollars. Il comprend les impacts liés à l’érosion, les inondations et la pollution. Ainsi, en Côte d’Ivoire, les inondations représentent la première cause de dommages (estimés en coûts financiers), parmi ceux dus à la dégradation du littoral.

En 2017, elles ont coûté environ 1,2 milliard de dollars, soit près de 3% du PIB. Elles se positionnent devant la pollution de l’eau qui a coûté 485 millions de dollars au pays et la pollution de l’air avec 166 millions de dollars. L’érosion quant à elle a coûté 97 millions de dollars au pays tandis que la mauvaise gestion des déchets a coûté environ 53 millions de dollars.