Covid-19-Afrique de l’Ouest : les réseaux terroristes et criminels exploitent les vulnérabilités émergentes  

Le Covid-19 est une crise de l'anthropocène, selon Dr Abdourahmane Ndiaye. Image/RTI

Les criminels et terroristes exploitent la pandémie du Covid-19 dans les pays en développement pour lancer de nouvelles activités pour poursuivre leurs activités illicites, indique le directeur général du Groupe intergouvernemental d’action contre le blanchiment d’argent (Giaba), Kimelabalou ABA.

« Les criminels exploitent les vulnérabilités émergentes pour poursuivre leurs activités illicites. De façon particulière, les criminels et terroristes exploitent la pandémie de la COVID-19 et le ralentissement économique y associé pour se lancer dans de nouvelles activités à forte intensité de cash dans les pays en développement afin de blanchir le produit du crime et de financer leurs opérations », précise le directeur général de la GIABA lors d’un webinaire sur les Crimes économiques et financier en Afrique de l’Ouest.

Et selon M. Kimelabalou ABA, l’effet du Covid-19 a rajouté aux défis de la lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme (BC/FT) en provoquant de graves perturbation dans les secteurs vitaux des économies de la sous-région, en l’occurrence le système financier.