Covid-19-Burkina Faso : le gouvernement appelle au respect des mesures barrières dans les établissements scolaires  

En juin 2017 au Mali plus de 500 établissements scolaires étaient fermés dans les régions où des groupes armés sont actifs, notamment celles de Gao, Kidal, Ségou, Mopti et Tombouctou/ Photo : Afrika Maskent

Le président du Burkina Faso, Roch Marc Christian Kaboré a exhorté le 30 septembre les burkinabè au respect des mesures barrières de lutte contre la propagation du coronavirus, notamment à l’endroit des élèves qui reprennent les cours ce 1er octobre.

« La maladie à coronavirus persiste dans notre pays et dans le monde entier. Des risques de rebond sont signalés par endroits sur la planète, à un moment où nos enfants reprennent le chemin de l’école. Nous avons, jusqu’ici, bien géré cette crise sanitaire multidimensionnelle, qui impacte négativement notre quotidien », a écrit le président burkinabè sur son compte Twitter.

Dans son message, le président burkinabè a également exhorté les populations « à ne pas baisser la garde, à rester vigilants et à respecter les gestes barrières (…) ». Depuis l’annonce du premier cas de Covid-19, le 9 mars, le Burkina Faso compte à la date du 1er octobre, 2.056 cas confirmés, dont 58 décès et 1.335 guéris, selon les chiffres du Centre africain de contrôle et prévention des maladies (CDC Afrique).