Crise financière : des « liquidités » de la BCEAO à la disposition des banques

La décision de la BCEAO fait suite à une rencontre à Dakar entre le gouverneur de l’institution sous régionale et les directeurs généraux des banques et établissements financiers du Sénégal.
En octobre dernier, au plus fort de la crise financière internationale, la BCEAO avait annoncé son intention de mettre en place un « Comité de veille » pour se prémunir contre les éventuels risques pour le système bancaire ouest africain.
Les experts africains sont très partagés sur l’impact de la crise financière actuelle sur les économies africaines.
Là où certains estiment que la « déconnexion » des marchés financiers africains des grandes places financières mondiales agit comme « bouclier » en faveur du continent, d’autres estiment que le continent ne peut échapper à une crise qui frappe toutes les grandes économies du monde.
Pour la BCEAO, les analyses montrent que le système bancaire ouest africain est indemne « des effets dits +toxiques+, mais pourrait être affecté par la dégradation de l’environnement économique peu favorable ».
La BCEAO est la banque d’émission des 8 pays membres de l’Union économique et monétaire ouest africaine que sont le Bénin, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, la Guinée-Bissau, le Niger, le Togo, et le Sénégal.