Crise financière internationale : Abdoulaye Wade pour une autre « gouvernance mondiale »

Estimant que l’Afrique est « en marge » du système financier international, actuellement plongé dans une crise profonde, le président sénégalais souhaite que l’Afrique ait aussi son mot à dire sur ces questions.
”Nous sommes en marge du Système monétaire international. Il faut commencer par réformer le système monétaire international. Ce système est tellement mauvais qu’il a amené la faillite dans le reste monde”, a déclaré le président Abdoulaye Wade cité par l’Agence de presse sénégalaise (APS, officielle).
”Je vous propose de mettre sur pied une structure qui sera élargie aux intellectuels des autres pays d’Afrique chargée de faire entendre la voix de l’Afrique dans la gouvernance mondiale”, a dit le président Wade lors d’un débat sur la crise financière mondiale partie des Etats-Unis et qui sévit depuis plusieurs mois.
M. Wade a suggéré que cette instance soit appelée ”forum des intellectuels africains chargés de la gouvernance mondiale”.
Le président sénégalais, qui a fait appel à la ”responsabilité des intellectuels africains” face à ”la crise multiforme” dans le monde, a estimé que ce forum doit être élargi à ”tous les intellectuels d’Afrique pour qu’ils soient en mesure d’infléchir les décisions de ceux qui dirigent le monde”.
”De plus en plus, dans les pays développés, naissent des cercles de réflexion pour trouver une solution à ces problèmes. Mais l’Afrique est exclue de la gouvernance mondiale”, a-t-il souligné.
Face à la ”crise multiforme” dans le monde, Me Wade est d’avis qu’il ne faut ”pas compter sur les chefs d’Etat”.
”Les chefs d’Etat sont des chefs d’Etat. Ils ont une fonction politique : gouverner, diriger les Etats. Il n’est jamais dit que c’est à eux de réformer le monde”, a-t-il dit, invitant en même temps à la réforme du Système monétaire international.