Décès de Joseph Ndiaye, conservateur de la Maison des Esclaves de Gorée

Son décès a été annoncé par l’Agence de presse sénégalaise (APS, officielle), qui rappelle que le, défunt est un « ancien combattant » natif de la ville de Rufisque.
Avec une voix assez singulière et avec beaucoup d’émotion, Joseph Ndiaye a raconté pendant près de quatre décennies le voyage « sans retour » des esclaves noirs vers l’Amérique.
Il a souvent, dans des envolées lyriques assez remarquables, conté cette traversée de l’Atlantique à des milliers de touristes étrangers mais aussi à des écoliers et lycéens de son pays, faisant parfois couler des larmes, y compris celle d’illustres hommes d’Etat.
Selon sa biographie publiée sur le site Wikipedia, Joseph Ndiaye est né en 1922 à Rufisque, petite ville au riche passé colonial située à une trentaine de kilomètres de Dakar.
Pour certains historiens, qui réfutent le poids attribué à Gorée dans la traite négrière, l’île mémoire, n’aurait pas été ce qu’elle est aujourd’hui et n’aurait pas occupé la place qui est la sienne dans la mémoire de l’esclavage au niveau mondial.