Décès de Mamadou Konté, fondateur du festival ‘Africa fête’

Décès de Mamadou Konté, fondateur du festival 'Africa fête'
Mamadou Konté, fondateur du festival de musique et de rencontres professionnelles, ‘’Africa Fête”, est décédé mercredi en début de soirée à Dakar à l’âge de 59 ans, a-t-on appris auprès de l’Association des métiers de la musique (Ams).
Parti de rien, Konté, né à Tambacounda (est) en 1948, était un militant de la diffusion de la culture africaine. Il s’est forgé dans le milieu l’image d’un acteur culturel à la fois influent et respecté.
Il part en France en 1965. Il y organise, en 1978, la première édition d’Africa Fête. Cette manifestation sera reprise chaque année jusqu’en 1998. Africa Fête aide à faire connaître et à assurer la promotion, en France, en Europe et aux Etats-Unis, quelques uns des plus grands musiciens africains : Manu Dibango, Salif Keïta, Ismaël Lô, Positive Black Soul.
En 1990, il rencontre Chris Blackwell, le légendaire patron d’Island Records et de toute la diffusion du Reggae aux Etats-Unis. En 1993, il lance la première édition américaine d’Africa Fête avant de s’implanter à Dakar un an plus tard pour ouvrir la villa Tringa, espace culturel où se produisent en spectacles des artistes de divers horizons.
Depuis qu’il s’est fixé à Dakar en 1994, il a développé des structures de production, de diffusion, de formation professionnelle aux métiers de la musique.
Pendant quatre ans, de 1994 à 1998, gère le Tringa à Dakar, un ancien hôtel devenu salle de spectacle de 250 places avec un studio de répétition et de production, un restaurant, une agence artistique, entre autres.
Mamadou Konté se bat pour l’émergence de la création artistique et son développement économique. Ces dernières années, il s’est surtout illustré sur le terrain du combat contre la contrefaçon des œuvres artistiques.(APS)