Décès du journaliste Alpha Abdallah Sall

Le PRC est un projet de l’Ujao (Union des journalistes de l’Afrique de l’Ouest), un regroupement de syndicats de journalistes de la sous région.
Selon l’Agence de presse sénégalaise (APS, officielle) où Alpha Sall, « décédé des suites d’une maladie », a passé l’essentiel de sa carrière professionnelle, le journaliste a été inhumé ce 22 novembre dans l’après-midi à Dakar.
A l’annonce de son décès, ses confrères et collègues ont reconnu en lui « un journaliste compétent, doublé d’un homme de dialogue », précise la même source.
D’autres témoignages de ses confrères rapportés par la Radio télévision sénégalaise (RTS, publique), décrivent aussi un homme qui s’est « beaucoup battu » en tant que syndicaliste pour « l’amélioration des conditions de vie et de travail » des journalistes, alors qu’il était à la tête du Syndicat des professionnels de l’information et de la communication du Sénégal (Synpics).
Ceux qui l’ont connu se souviennent d’un homme affable, courtois et d’une très grande humilité.
Formé au Maroc, Alpha Abdallah Sall parlait couramment l’arabe et le français, rappelle l’APS.